Comment fonctionnent les dispositifs différentiels ?

 

Qu’est-ce qu’un dispositif différentiel ?

Lorsque l’on branche un appareil, celui-ci va consommer de l’énergie et donc faire circuler un courant. 
Dans l’idéal, le courant entrant dans l’appareil est identique au courant sortant de l’appareil (exemple pour les appareils résistifs : chauffage).
Si les courants entrants et sortants sont différents, c’est qu’un courant de défaut est apparu. Le courant de défaut va s’évacuer donc soit à la terre via une personne soit directement à la terre (cas des régimes de neutre it, tt et tn-s : domestique= tt en France).

 

Les différents types de dispositifs différentiels

Le dispositif différentiel est, pour les modèles les plus simples, une bobine qui va capter les champs magnétiques.
Le courant passant dans un fil génère un champ magnétique, si les courants entrants et sortants sont identiques le champ magnétique total sur les fils entrants + sortants sera nul.
Si ceux-ci ne sont pas identiques la bobine va donc capter un champ magnétique et le transformer proportionnellement en courant dans la bobine du dispositif différentiel. Selon cette valeur on peut donc savoir la valeur du courant du défaut.

 

Le type AC

Ce dispositif basic est appelé différentiel de type AC.

Pour des applications dites standard

 

Certains produits dans leur fonctionnement vont générer un courant sortant différent (forme du signal) du courant entrant.

Par exemple : les moteurs domestiques (moteur à courant continu utilisé en alternatif) vont générer un courant redressé en complément du courant sortant alternatif, mais le dispositif basique ne fera pas la mesure de ce courant redressé et indiquera donc un défaut, mais ce n’est pas le cas.

 

Le type A

Pour éviter les déclenchements intempestifs il va falloir changer de dispositif de mesure qui prendra en compte la composante redressée et continue (à hauteur de 6ma continue) ainsi généré, ce dispositif est appelé type A.
C’est pour cela que le logo à une alternance redressée.

Pour des applications : tel que les prises pour ordinateurs, les congélateurs …

 

Le type B

Dans certaines applications le courant sortant à une composante continue dû à la création de courant continu et d’autres types de courants (borne de recharge véhicule électrique). Ces applications vont générer un courant sortant avec une composante continue (ou autre) qui ne seront donc pas mesurés par les types de différentiels A et Ac, il va donc falloir mettre en place un dispositif type B qui prendra en charge ces natures de courant sortant.

 

Pour des applications telles que : une borne de recharge automobile, une alimentation redressée forte puissance…

 

Le type Si, Hi, HPI

Certains équipements tels les variateurs de vitesse pour les moteurs et les compresseurs, génèrent des perturbations hautes fréquences et électromagnétiques.
Ces perturbations externes vont être captées par le système de mesure et être interprétées comme un défaut.
Il faut donc protéger le système différentiel contre ces perturbations. Le dispositif différentiel "SI" est une immunité contre les perturbations électromagnétiques.
Il est en général associé au dispositif type A ou au type B. Associé au type A on peut le retrouver sous type F.