Réussir le câblage de son tableau électrique est une opération délicate qu’il s’agit de réaliser minutieusement. Ce coffret électrique représente l’organe principal d’une installation électrique, il comprend différents dispositifs comme le disjoncteur ou l’interrupteur différentiel.



L’installation d’un tableau électrique


Pour réaliser correctement le câblage de votre tableau électrique, il convient de suivre la procédure suivante.

Dans un premier temps, assurez-vous que votre support se situe à proximité du coffret EDF. Ensuite, veillez à ce que le courant de votre logement soit coupé pour travailler en toute sécurité. Dans un deuxième temps, commencez par placer l’interrupteur différentiel pour détecter les fuites de courant. Suite à cela, intégrez les interrupteurs divisionnaires qui permettent de protéger les circuits de l’habitation et déceler les surintensités. Enfin, raccordez les fils puis connectez le disjoncteur.



Les dispositifs essentiels de l’armoire électrique


L’armoire électrique se compose de différents dispositifs essentiels qui permettent son bon fonctionnement. De plus, son installation est nécessaire pour protéger les circuits électriques. Au sein de ce tableau, vous devez incorporer :

  • Le coupe-circuit : il permet de détecter les surintensités
  • L’interrupteur différentiel : il est utilisé pour déceler les fuites de courant
  • Le disjoncteur divisionnaire : il assure également la détection des surintensités
  • Le disjoncteur différentiel : il couple le rôle du disjoncteur et de l’interrupteur différentiel
  • Le parafoudre : Il permet de protéger l’installation contre l’orage